Vente en frais, à l’année prochaine!

DSC_0058red
La « cerise » , bientôt ouverte!

Surveillez bien lors de votre traversée d’Itxassou par la départementale l’après-midi, car si la météo le permettait, vous pourriez déguster la cerise fraîchement cueillie du matin.

La peloa arrivera sur notre stand début juin avec 15 jours de retard , puis la xapata et la betza prendront le relais…

Le temps des cerises fraîches est si court, profitez-en!

Nouvelle visite de l’université des sciences gastronomiques

unisg_logo_sm

Le 16 mars 2016 Maddalena Relli, professeur à l’université des sciences gastronomiques de Bra (Italie) est venue avec des étudiants qui se destinent à devenir cuisinier, critique culinaire, journaliste gastronomique, communiquant pour des marques, dans l’import/export alimentaire, etc.

Ils ont fait la visite de la ferme Belazkabieta et de ses cerisiers d’Itxassou…

L’an dernier c’était Alice Furri – elle aussi professeur – qui était venue avec 9 étudiants en 3ème année, le 25 mars 2015.

« Le voyage didactique est un moyen unique de faire rencontrer la théorie avec la pratique. Nos étudiants ont voyagé beaucoup pendant trois ans autour du monde et, ce voyage ci, est le dernier, donc je voulais organiser un itinéraire très varié et aussi très différent des autres fois. » Alice Furri

La fête de la cerise 2015

Fête_des_Cerises_2015

La fête des cerises créée en 1950, a eu lieu le Dimanche 07 Juin à ATHARRI à Itxassou.
Le bureau de l’association sportive et culturelle ITSASUARRAK organisatrice de la fête a rencontré l’association des producteurs de cerises d’Itxassou XAPATA. L’objectif de ces rencontres était d’échanger, afin de mettre à l’honneur notre cerise locale le jour de la fête, dont la quantité avait malheureusement tendance à diminuer au fil des années.

La proposition commune que nous avons faite aux Itsasuar est une nouvelle formule. Elle a consisté à mettre en place un marché de producteurs, présents sur des emplacements individuels, avec 30 kg de cerises d’Itxassou minimum. Dans ces conditions, il était également possible de vendre d’autres produits fermiers LOCAUX en démarche qualité (fromage de brebis AOP Ossau Iraty, miel, conserves de porc basque KINTOA, produits à base de cerises d’Itxassou, piment d’Espelette AOP, produits fermiers IDOKI…).

DSC_0080redDSC_0024redDSC_0033red

La cerise d’Itxassou au muséum d’histoire naturelle de Bayonne

visuel-domesticationExposition du 14 février au 7 juin

Depuis des milliers d’années, l’Homme a su compter sur de nombreuses espèces pour se développer. Se nourrir, se protéger, se divertir… divers intérêts l’ont conduit à domestiquer des êtres vivants. Ce lent processus concerne les animaux comme les végétaux, allant des chiens aux tomates, en passant par les races de vaches et variétés de blés. Source d’une formidable diversité, la domestication n’en présente pas moins des limites et quelques travers. L’exposition explore les mécanismes de ce processus, en présentant de nombreuses variétés de végétaux (dont la cerise d’Itxassou) et d’animaux (céréales, pigeons, poules, canards…).

la Maison des barthes, Plaine d’Ansot à Bayonne

Pays basque : c’est parti pour la Korrika!

korrika

La course relais de 10 jours en faveur de la langue basque s’est élancée jeudi après-midi du village d’Urepel

Chaque kilomètre de la Korrika s’achète : association, entreprise ou simple particulier paient leur kilomètre (180 euros pour les associations)
Les bénéfices de la course sont destinés à financer l’association AEK qui dispense des cours de basque aux adultes ou des stages immersifs en euskara (langue basque).

Comme à chaque édition, « Xapata » et 2 autres associations d’Itxassou achètent ensemble 1 kilomètre.

Vers un signe officiel de qualité…

Logo_AOP_2008_pos

L’association Xapata des producteurs de cerise d’Itxassou a engagé – depuis presque 2 ans – une démarche d’obtention d’une A.O.P. dans le but de valoriser et protéger notre production. Cette procédure encadrée par l’INAO est longue et complexe quant à la multitude d’éléments à produire concernant l’histoire, la typicité des produits, la zone de production à déterminer, le type de produit à protéger…

Les techniciens de l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité) sont  venus ce vendredi 17 avril 2015 pour déterminer les différentes conditions pédo-climatiques en visitant plusieurs vergers.